Paleo.

Paleo est un jeu de stratégie de survie pour 2 à 4 joueurs, qui forment une tribu de personnes travaillant ensemble pour explorer leur environnement et entreprendre la quête paléolithique ultime: terminer une peinture rupestre.

Vous aurez compris que PALEO est un jeu coopératif où chacun des joueurs joue un groupe de personnages ayant des compétences différentes. En réalité, nous en aurons besoin de trois pour survivre : la force, la perception et l’habileté.

Sur la carte des personnages, vous aurez donc quelques informations utiles. Le titre ( chasseur, gardien, ouvrier, etc.), la compétence associée, les points de vie et, possiblement, un outil unique.

Ensemble, chaque joueur et son groupe de personnages forment la tribu. Ils devront explorer leur environnement et vivent des aventures afin d’arriver à leur but…laisser sa trace en terminant la peinture d’un beau mamouth avant de poser le cinquième jeton crâne sur le plateau de nuit. Et c’est loin d’être aussi facile.

On y joue comment?

Il faut d’abord choisir le niveau de difficulté. Il y en a 7 proposés (possibilité de personnaliser les niveaux), chacun associé en règle général de deux modules ( possibilité de 10 modules dans la boite). Chaque module apportera ses cartes secrets, ses cartes missions et autres subtilités propres. Donc, ça ajoute de la rejouabilité et l’on aime ça.

Une fois fixés sur le niveau, nous mélangeons les modules aux cartes de base que nous distribuerons à parts égales, si possible, entre les joueurs. Ces cartes représentent aussi bien l’environnement que vous explorerez que le temps que vous disposiez pour le faire dans la phase de jour.

Ce qui m’amène à vous dire que le jeu se déroule en plusieurs manches et se décompose en deux phases :

. La phase de jour où vous collecterez des ressources, fabriquerez des outils à votre disposition sur le râtelier et vivrez vos aventures et découvertes.

. La phase de nuit où vous devrez nourrir tous vos membres et faire face à l’atteinte de vos objectifs et des conséquences s’il y a lieu.

Chaque joueur débute donc avec un groupe de deux personnages tirés au hasard. Simultanément, chaque joueur prend 3 cartes de leur pile de cartes environnent et en choisit qu’une seule. Il replace les deux autres sans en changer l’ordre dans cette pile. Il ne peut que consulter le verso de la carte pour faire son choix. Sur le dos de ces cartes, vous aurez de précieux indices sur ce que vous pourriez trouver au recto de la carte. Il y a 5 environnements principaux dans votre pile: la forêt, la rivière, la montagne, le foyer et les cartes rêves (souvent bénéfiques). Chaque endroit à ses avantages. Par exemple, il sera plus facile de trouver du bois et de la nourriture en forêt alors que la pierre, utile à la construction de certains outils, se trouvera logiquement en montagne. Mais attention, on ne peut être certain de se que l’on trouvera de l’autre côté de la carte choisi. Le jeu nous réserve quelques fois des surprises. Vous aurez également dans votre paquet des cartes danger très souvent négatives, mais pas nécessairement. Par contre, elle amènera à coup sûr une blessure à un membre de votre groupe si le jeu vous demande de la défausser.

Ce qui m’amène à l’information au recto de la carte que vous aurez choisi.

Exemple: J’ai choisi la forêt, car notre groupe a besoin de bois pour la construction de lance afin d’assurer la victoire contre les animaux féroces que nous irons chasser. Au recto de la carte , on m’informe donc des actions possibles pour amasser le bois. Je peux si je possède deux habiletés et que je me défausse de deux cartes sur le dessus de ma pile , amasser 3 bois. En défaussant 2 cartes sans avoir les habiletés, je ne peux que prendre 1 bois ou sinon, je pourrais également ne pas amasser de bois et aider un autre joueur à accomplir sa carte. Si, dans cet exemple, je me défausse d’une ou deux cartes danger, cela m’occasionnera autant de blessures que de ces cartes défaussées. Ces blessures seront attribuées, à mon choix, aux membres de mon groupe et pourront entraîner la mort de ceux-ci. On ajoute alors un crâne sur le plateau de nuit pour chaque personne qui n’aura pas survécu.

Il y a beaucoup de choses dont je pourrais vous parler.

Des découvertes que nous aurons la possibilité de faire et qui amèneront de nous nouveaux outils à construire. Outils qu’on ne peut pas ignorer tant que leurs constructions vous avantageront à l’atteinte de vos objectifs et de votre survie.

Des cartes que vous défausserez face cachée ou face visible. Celles qui seront bannies.

Des choix que vous devrez prendre entre joueurs afin de prioriser certains besoins plus que d’autres.

De la qualité du matériel et de sa beauté. Du livre de règles qui est bien fait et rempli d’exemples.

Bref, J’aime ce jeu qui m’a d’abord attiré par son visuel et son mode coopératif. Notez également qu’il existe un mode solo bien qu’il n’est pas mentionné sur la boite. C’est un jeu avec beaucoup de choix possible et d’interactions entre les joueurs. Vous devrez vous mettre d’accord sur les chemins à prendre vers la réussite de votre survie et, évidemment, la création de la fresque qui vous mènera vers la victoire. La rejouabilité est grande et le niveau de difficulté est à la hauteur de ce que l’on attend d’un jeu coopératif. Présentement , j’y ai joué seul et à deux joueurs. J’ai préféré à deux pour l’interaction quoique le solo est bien amusant également. Nous avons du réfléchir à la stratégie à adopter pour réussir le niveau un. Je peux vous dire que nous devrons trouver une nouvelle façon d’attaquer la bête pour le niveau 2. Et ça, c’est parfait. Enfin, c’est simple, efficace et ça représente un beau défi. Je vous le conseille fortement.

Bon jeu à tous!

Venez discuter de ce jeu et bien d’autres sur notre groupe de discussion: https://www.facebook.com/groups/210893353382507

L’avis de Annikludik:

Paleo est à première vue un magnifique jeu plein de couleurs et de promesses. C’est un coop et j’adore ce type de jeu. Il me fait penser un peu à l’expédition perdue, mais est beaucoup plus diversifié. Survie est le mot qui me vient en tête. Pas facile de vivre à l’époque paléolithique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :