Monster Slaughter: Rangement de boîte de jeu (Boardgame box insert)

Après avoir reçu mon KS de l’expansion de ce superbe jeu, j’ai décidé de lui donner un peu d’amour et je lui ai fait un beau foam core insert pour tout ranger dans la boîte principale! En même temps, j’en ai profité pour créer un rangement efficace qui permet de sortir les personnages plus rapidement sans chercher 🙂

Ouverture de boîte (Unboxing): Adventure Tactics

Ouverture du jeu Adventure Tactics Kickstarter version. C’est un bon petit jeux coop avec une campagne comprenant plusieurs missions. Le jeu se joue de 1 à 5 joueurs pour des sessions d’environs 45-60 minutes chaque.

Paleo.

Paleo est un jeu de stratégie de survie pour 2 à 4 joueurs, qui forment une tribu de personnes travaillant ensemble pour explorer leur environnement et entreprendre la quête paléolithique ultime: terminer une peinture rupestre.

Vous aurez compris que PALEO est un jeu coopératif où chacun des joueurs joue un groupe de personnages ayant des compétences différentes. En réalité, nous en aurons besoin de trois pour survivre : la force, la perception et l’habileté.

Sur la carte des personnages, vous aurez donc quelques informations utiles. Le titre ( chasseur, gardien, ouvrier, etc.), la compétence associée, les points de vie et, possiblement, un outil unique.

Ensemble, chaque joueur et son groupe de personnages forment la tribu. Ils devront explorer leur environnement et vivent des aventures afin d’arriver à leur but…laisser sa trace en terminant la peinture d’un beau mamouth avant de poser le cinquième jeton crâne sur le plateau de nuit. Et c’est loin d’être aussi facile.

On y joue comment?

Il faut d’abord choisir le niveau de difficulté. Il y en a 7 proposés (possibilité de personnaliser les niveaux), chacun associé en règle général de deux modules ( possibilité de 10 modules dans la boite). Chaque module apportera ses cartes secrets, ses cartes missions et autres subtilités propres. Donc, ça ajoute de la rejouabilité et l’on aime ça.

Une fois fixés sur le niveau, nous mélangeons les modules aux cartes de base que nous distribuerons à parts égales, si possible, entre les joueurs. Ces cartes représentent aussi bien l’environnement que vous explorerez que le temps que vous disposiez pour le faire dans la phase de jour.

Ce qui m’amène à vous dire que le jeu se déroule en plusieurs manches et se décompose en deux phases :

. La phase de jour où vous collecterez des ressources, fabriquerez des outils à votre disposition sur le râtelier et vivrez vos aventures et découvertes.

. La phase de nuit où vous devrez nourrir tous vos membres et faire face à l’atteinte de vos objectifs et des conséquences s’il y a lieu.

Chaque joueur débute donc avec un groupe de deux personnages tirés au hasard. Simultanément, chaque joueur prend 3 cartes de leur pile de cartes environnent et en choisit qu’une seule. Il replace les deux autres sans en changer l’ordre dans cette pile. Il ne peut que consulter le verso de la carte pour faire son choix. Sur le dos de ces cartes, vous aurez de précieux indices sur ce que vous pourriez trouver au recto de la carte. Il y a 5 environnements principaux dans votre pile: la forêt, la rivière, la montagne, le foyer et les cartes rêves (souvent bénéfiques). Chaque endroit à ses avantages. Par exemple, il sera plus facile de trouver du bois et de la nourriture en forêt alors que la pierre, utile à la construction de certains outils, se trouvera logiquement en montagne. Mais attention, on ne peut être certain de se que l’on trouvera de l’autre côté de la carte choisi. Le jeu nous réserve quelques fois des surprises. Vous aurez également dans votre paquet des cartes danger très souvent négatives, mais pas nécessairement. Par contre, elle amènera à coup sûr une blessure à un membre de votre groupe si le jeu vous demande de la défausser.

Ce qui m’amène à l’information au recto de la carte que vous aurez choisi.

Exemple: J’ai choisi la forêt, car notre groupe a besoin de bois pour la construction de lance afin d’assurer la victoire contre les animaux féroces que nous irons chasser. Au recto de la carte , on m’informe donc des actions possibles pour amasser le bois. Je peux si je possède deux habiletés et que je me défausse de deux cartes sur le dessus de ma pile , amasser 3 bois. En défaussant 2 cartes sans avoir les habiletés, je ne peux que prendre 1 bois ou sinon, je pourrais également ne pas amasser de bois et aider un autre joueur à accomplir sa carte. Si, dans cet exemple, je me défausse d’une ou deux cartes danger, cela m’occasionnera autant de blessures que de ces cartes défaussées. Ces blessures seront attribuées, à mon choix, aux membres de mon groupe et pourront entraîner la mort de ceux-ci. On ajoute alors un crâne sur le plateau de nuit pour chaque personne qui n’aura pas survécu.

Il y a beaucoup de choses dont je pourrais vous parler.

Des découvertes que nous aurons la possibilité de faire et qui amèneront de nous nouveaux outils à construire. Outils qu’on ne peut pas ignorer tant que leurs constructions vous avantageront à l’atteinte de vos objectifs et de votre survie.

Des cartes que vous défausserez face cachée ou face visible. Celles qui seront bannies.

Des choix que vous devrez prendre entre joueurs afin de prioriser certains besoins plus que d’autres.

De la qualité du matériel et de sa beauté. Du livre de règles qui est bien fait et rempli d’exemples.

Bref, J’aime ce jeu qui m’a d’abord attiré par son visuel et son mode coopératif. Notez également qu’il existe un mode solo bien qu’il n’est pas mentionné sur la boite. C’est un jeu avec beaucoup de choix possible et d’interactions entre les joueurs. Vous devrez vous mettre d’accord sur les chemins à prendre vers la réussite de votre survie et, évidemment, la création de la fresque qui vous mènera vers la victoire. La rejouabilité est grande et le niveau de difficulté est à la hauteur de ce que l’on attend d’un jeu coopératif. Présentement , j’y ai joué seul et à deux joueurs. J’ai préféré à deux pour l’interaction quoique le solo est bien amusant également. Nous avons du réfléchir à la stratégie à adopter pour réussir le niveau un. Je peux vous dire que nous devrons trouver une nouvelle façon d’attaquer la bête pour le niveau 2. Et ça, c’est parfait. Enfin, c’est simple, efficace et ça représente un beau défi. Je vous le conseille fortement.

Bon jeu à tous!

Venez discuter de ce jeu et bien d’autres sur notre groupe de discussion: https://www.facebook.com/groups/210893353382507

L’avis de Annikludik:

Paleo est à première vue un magnifique jeu plein de couleurs et de promesses. C’est un coop et j’adore ce type de jeu. Il me fait penser un peu à l’expédition perdue, mais est beaucoup plus diversifié. Survie est le mot qui me vient en tête. Pas facile de vivre à l’époque paléolithique.

Ouverture de boîte (Unboxing): Monster Slaughter Underground Kickstarter

Ouverture de l’expansion Monster Slaughter Underground! Elle rajoute au jeu une nouvelle pièce: le sous-sol. Donc, nouvelle salle, nouveaux personnages, nouvelles cartes évenement/pièges et SURTOUT des belle portes pour changer les portes en carton de  »shnout » du jeu de base qui brisaient juste en les regardant XD

Ouverture de boîte (Unboxing) : Sleeping Gods Kickstarter

Ouverture du jeu Sleeping Gods Kickstarter. Un super jeu dans lequel vous incarnez un capitaine d’un bateau à vapeur et son équipage en quête de totem d’ancien dieux. C’est un jeu narratif en coop qui se joue en suivant une carte et en explorant des lieux.

Survol du jeu Dice Throne

Vidéo de type  »Survol » dans lequel je propose un résumé des règles ainsi que mon avis sur le jeu en question.

C’est une fois Yahtzee qui rentre dans Magic: The gathering…. pis la bang! On se retrouve avec Dice Throne! Dice Throne est un jeu de type  »Duel » où 2 joueurs/équipes s’affrontent à grand coup de dés et de cartes. Il est aussi possible de jouer en nombre impaires en mode  »Roi de la montagne » . 16 héros sont maintenant disponible étalés dans 2 saisons.

Joueurs: 2 à 6 Genre:

Duel (Combat de héros)

Mode solo: Non

Temps: 40 à 60 minutes

Âge: 8+

Le journal d’une confinée en vacances !!

Qui dit vacances en confinement dit on fait pas grand chose! Quand le chum travaille et que les enfants vont à l’école pendant sa semaine de vacances en plus…. on a tout le loisir de faire ce qu’on veut 🥳😏😍

J’en ai donc profité pour abuser du ski de fond et de la raquette MAIS! J’en ai surtout profité pour faire un marathon de jeux en solo!!! Malade!! J’ai donc pensé faire un petit résumé de ma semaine en vous présentant rapidement les jeux auxquels j’ai joué! Enjoy!

N’oubliez pas de nous rejoindre sur https://www.facebook.com/passionjeux.ca où vous aurez accès au groupe de discussion, nos concours et les évènements futurs.

JOUR 1

Compagnons: qui a dit que les jeux de cartes c’était facile!? Ce petit jeu qui a l’air inoffensif est tout un défi ! On doit construire notre village en engageant différents villageois. Il y a certaines contraintes de pose, des villageois qu’on peut mettre juste si on a un autre villageois précis déjà présent ect. Ce fut une défaite mais une défaite agréable ! 😄

Fantastics factories : un jeu de type engine building où l’on doit construire l’usine la plus efficace pour faire le plus de points possible ! Chaque carte possède une action qui peut être activée avec nos dés. Les dés servent également à pouvoir acheter du métal et de l’énergie pour construire les dites cartes! Il faut donc essayer d’optimiser nos dés pour réussir à faire le plus d’actions possible à chaque tour! Ce fut également une défaite pour ce jeu! 😜

L’auberge sanglante : soyez un aubergiste assez spécial ! Votre but? Corrompre les voyageurs! Ou encore mieux les tuer et les enterrer et ainsi dérober leurs avoirs! Mais attention! Les forces de l’ordre peuvent faire leur tour et trouver vos cadavres!! Il fait donc être rapide pour se débarrasser des corps!! Je finis la partie en étant même pas une aubergiste inquiétante! Dommage!!

JOUR 2

Clans of caledonia : un jeu de gestion de ressources où il fait étendre nos cultures et nos troupeaux de bétail sur le plus grand territoire possible et en transformant nos produits de base en des produits plus payant. Ces produits nous serviront à remplir des contrats d’exportation. Chaque manche nous permet également d’aller chercher un bonus différent. On doit donc jouer chaque ronde de manière à faire le plus de points bonus selon ce qui est demandé ! Je n’ai jamais réussi à gagner à ce jeu! Pourtant j’y reviens souvent et j’ai toujours espoir de réussir à être bonne! 😂

Yukon Airways : soyez le pilote d’avion le plus efficace possible! Prenez des passagers (les dés) et allez les porter sur les destinations voulues. Mais il faut voir assez d’essence pour se rendre a bon port ! On doit donc optimiser notre route pour que ça nous coûte le moins d’essence possible. On peut également faire des améliorations à notre avion pour faciliter les actions et maximiser nos déplacements ! On a même des bonus si notre passager possède la même couleur que les cubes sur la destination finale . Un beau jeu bien dosé et bien agréable ! Et en plus j’ai obtenu ma première victoire en plusieurs parties! Enfin!!

Calico : un jeu de type casse-tête très joli et plaisant ! A chaque partie nous avons 3 objectifs différents à accomplir sur notre planche. Et chaque objectif peut être réussi soit avec les couleurs, soit avec les motifs ! Et si vous réussissez et les couleurs et les motifs de l’objectif vous faites plus de points! Il est également possible de faire des points en collant les tuiles de même couleur et en collant les tuiles avec le même motif. En solo nous avons des objectifs de partie à atteindre pour réussir le défi. Ce fut un échec avec un manque de 4 points pour réussir !

JOUR 3

Maracaibo : nous incarnons des navigateurs de navires voguant dans les Caraïbes pour valoriser notre réputation auprès des différentes nations. Livraison de denrées, réalisation de quêtes, enrôlement d’assistants. Il ne faut pas trop prendre notre temps car l’adversaire peut arriver à destination avant nous et déjouer tout notre plan! Première partie pour moi contre Jeanne l’automat et elle ne m’a laissé aucune chance !!

Aux portes de Loyang : Uwe Rosenberg est un adepte des jeux portant sur l’agriculture ! En voici un de plus!Soyez un paysan qui cultive ses légumes. A la fin de chaque récolte, vendez vos légumes à vos clients réguliers ou vendez les encore plus cher à des clients occasionnels ! Il ne faut pas manquer de légumes si vous ne voulez pas être pénalisé! Pour ce faire vous pouvez faire appel à des assistants ou acheter des semences au marché mais cela coûte cher ! On avance ensuite à la fin de chaque ronde sur la piste de postérité en fonction de l’argent amassé. En solo on doit atteindre la barre des 17 pour être considéré comme un bon marchand! J’ai presque atteint cette cible avec un 16 points!!

Parks : ce jeu n’a plus besoin de présentation ! Partez en excursion dans les différents et magnifiques parcs nationaux. Nous devons déplacer nos randonneurs au gré des saisons. En accumulant des éléments comme la pluie et l’eau ou des ressources comme des montagnes et des arbres, nous pouvons visiter des parcs et ainsi faire des points. Au courant de notre randonnée nous pouvons aussi prendre des photos pour faire plus de points et faire des feux de camp pour pouvoir se promener sur de lieux déjà occupés. Jouant en mode solo en compagnie de gardes forestiers, j’ai fait un très faible score en bas des 20 points ce qui est lamentable!!

JOUR 4


Santa Monica: vraiment un jeu plaisant! Il a l’air de rien mais il a juste un bon petit challenge surtout avec la version fanmade sur BGG qui permet de jouer en solo. On fait notre plage et on doit placer nos touristes, nos locals et nos vip dans les zones qui donnent des points. Et la disposition des cartes permet également de faire des points selon l’objectif qui est dessus. Et il est très beau et fait voyager!!
En jouant en solo c’est un dé qui décide la carte qui se ramasse dans la zone du joueur virtuel. Celui ci fait tous les points disponibles sur ses cartes. Il est donc assez dur à battre et je n’ai malheureusement pas réussi ce coup ci!!

Paléo! Retournons dans le monde préhistorique où votre but est de survivre! Survivre pour réussir à finir votre fresque et ainsi laisser votre trace dans l’histoire! Chassez votre nourriture, améliorez vos techniques de combat et bravez les intempéries sans se faire attaquer par des bêtes sauvages. 2e partie solo pour moi et vraiment plaisant!! J’avais gagné haut la main jusqu’à ce que je me rende compte que j’avais oublié de sacrifier des vies quand j’évitais des cartes intempéries 😬 j’aurais sûrement perdu!! Ou gagné avec beaucoup moins de facilité ! 😂


Alubari : un énorme jeu!! Sérieux j’ai jamais vu un plateau de jeu gros comme ça!! Assez plaisant mais il doit être vraiment plaisant à plusieurs. En solo on fait 2 actions par tour et la manche est finie avec tous les ajustements de fin de manche alors on a l’impression de toujours remettre à jour la manche ! Mais la partie action en tant que tel est vraiment intéressante. On doit construire notre chemin de fer en accumulant les matériaux nécessaires. La météo vient changer la donne et on peut acheter des équipements et des bonus. Et le thé chai est notre booster pour upgrader nos actions et nous faire faire des points également.

JOUR 5

Il faut bien prendre un break des vacances pour faire son épicerie et ses commissions! 😜🤪

JOUR 6-7

A la gloire d’odin : un seul jeu a meublé mes 2 derniers jours de vacances ! un jeu que ça fait longtemps que je possède et que je n’osais pas affronter ! Non mais pourquoi j’ai attendu aussi longtemps !! Un périple dans le monde des vikings où nous devrons faire du commerce, de la chasse ,du pillage et des raids. Avec plus d’une cinquantaine d’actions disponibles vous aurez l’embarras du choix pour sortir vainqueur ! Ok j’ai juste fait 37 points quand il faut faire 100 points pour réussir une bonne partie! Mais ce n’est que partie remise !

Et c’est ainsi que se termine la semaine d’une confinée en vacances ! Mon constat de la semaine?! Même si je ne gagne pas souvent, le but c’est d’avoir du plaisir! Et du plaisir j’en ai eu en quantité astronomique ! Sur ce je retourne au boulot!!

Marie-Roche!

Ouverture de boîte: Dice Throne Adventures

Alors je vous fais une petite ouverture de boîte du jeu Dice Throne Adventures Kickstarter Edition. Ce jeu est en fait une expansion du jeu  »Dice Throne », qui transforme ce super jeu de duel en jeu coop de style campagne. Je devrais faire dans les prochaines semaines un vidéo de survol du jeu de base et quand j’aurai jouer assez au mode aventure j’en ferai un également.

N’oubliez pas de nous rejoindre sur https://www.facebook.com/passionjeux.ca où vous aurez accès au groupe de discussion, nos concours et les évènements futurs

Une critique bien personnelle de Dune Imperium

Dune Imperium

1-4 joueurs, 60-120 minutes, Âges 14+

Édité par Dire Wolf

Conçu par Paul Dennen

‘Dans tout l’univers connu, il n’y a rien de plus précieux que l’épice. Pouvant être seulement trouvé sur l’aride désert de la planète Arrakis (appelé aussi Dune), le contrôle de l’épice demeure un conflit constant entre les grandes Maisons de l’Imperium. Dans cette poursuite, cette rivalité pour le pouvoir, crée des alliances et une sécurité de position.  Les conseillers gouvernant du Landsraad. La compagnie CHOAM et son appétit sans fin pour les profits. Les hypermétrope Bene Gesserit. La Guilde Spatiale avec leur monopole sur le voyage (plie du temps). Les résilients guerriers Fremen du désert. Même l’Empereur n’est pas au-dessus de la lutte pour la domination. Les conflits sont inévitables, et le résultat est incertain. Une chose est certaine : qui contrôle l’épice, contrôle l’univers…’

Si à ce stade du texte, vous vous dites: « Qu’est-ce que je fais ici? » « Mais de quoi il parle? », « Est-ce que c’est juste moi où je vivrais encore 2020? ». C’est probablement que soit vous ne connaissez pas l’univers de Frank Herbert (qui sera bientôt sur grand écran, réalisé par Denis Villeneuve, et le design du jeu s’inspire des acteurs et univers provenant de son imagination) ou le thème n’est tout simplement pas dans votre palette. Que ce soit cela ou autre chose, dans l’univers ludique, l’important à savoir et sur quoi il faut focaliser votre pensée, c’est que le jeu est un deck-building et un placement d’ouvriers créé par celui qui nous a donné Clank! et ses variantes futuristes ou ‘legacy’. Et pour moi, c’était suffisant seulement pour l’acheter sans trop savoir s’il était bon ou pas.

Petite mise en situation avant de continuer sur la mécanique du jeu, le pourquoi que j’aime et le pourquoi vous aimeriez ce jeu : j’ai joué 3 parties en 3 jours et je me suis fait battre les 3 fois. Donc logiquement, ce jeu serait de la grosse ‘schnoutte’! Mais noooonnnn! J’écris ce texte parce que j’ai un coup de cœur pour ce jeu. Je suis du genre à fuir comme la peste les jeux thématiques de film ou série télé, mais là c’est Denis Villeneuve, un fleuron québécois qui perce dans le monde et qui s’attaque à un ‘fandom’ et univers gigantesque. Chapeau! Donc c’est la moindre des choses que j’encourage ses efforts. De plus, Clank! dans l’espace est un de mes jeux préférés… je ne pouvais résister. Anyway! Rentrons dans le vif du sujet : la mécanique du jeu.

Mécanique du jeu :

But du jeu : avoir le plus de points de victoire, soit 10 ou plus. En cas d’égalité, celui qui possède le plus, dans l’ordre, remporte la partie : épice, Solari, eau et troupe en Garnison. Victoire partagée si égalité en tout. Donc la partie s’arrête si un ou plusieurs joueurs dépassent 10 points ou si le paquet de cartes Conflit s’épuise. Les cartes Conflit sont déterminées aléatoirement en début de partie et dictent les récompenses suite à la phase Combat.

Déroulement de la partie : en déterminant aléatoirement le premier joueur, il y a le choix d’un des 8 chefs de Maison avec règle spécifique pour chacun.

Par la suite 7 cubes (à la Clank!) sont placés comme suit : 3 sur la Garnison, 1 sur chaque Faction (Empereur, Guilde Spatiale, Bene Gesserit et Fremen). 2 ‘meeples’ Agent sur 3 restent sur votre Chef et un jeton va sur la piste de point de victoire.

Un tour de jeu est divisé en 5 phases : 1. Début du tour, 2. Tour des joueurs, 3. Combat, 4. Fabricants et 5. Rappel.

  1. Début du tour : on dévoile la carte Conflit et on pige 5 cartes sur 10 du paquet de départ identique parmi les joueurs. On reconnait ici la mécanique de Clank!
  2. Tour des joueurs : en commençant par le 1er joueur, celui-ci peut placer 1 de ces 2 Agents sur le plateau pour effectuer une action, passant de récolte, création d’armé, envois d’unité au Combat, carte, intrigue, Mentat (‘meeple’ qui rajoute un Agent pour ce tour), à une place au Grand Conseil ou à recruter un Maître d’Armes (Agent supplémentaire pour les prochains tours). Pour ce faire, il y a des logos sur le côté gauche des cartes qui représentent un endroit pour placer sur le plateau. Pour avoir été souvent prit de cour parce que j’avais une stratégie d’établie, mes cartes ne me permettaient pas d’aller où je voulais, alors laisser-moi vous dire que le niveau stratégie en a pris un coup. Donc on dépose devant nous la carte qui nous permet de voyager et elle ne sert qu’à ça, en plus du bonus d’Agent inscrit sur la carte. La partie Agent est facultative, mais fortement suggérée, pour passer à la partie Révélation des cartes en main. Je n’étais pas clair plus haut, mais chaque carte a 2 parties : Agent et Révélation.
    S’il y a 1 ou des bonus à la pose Agent ou Révélation, on les utilise à ce moment. Donc lors de la Révélation, c’est seulement ici qu’on sent l’influence Clank! : des points de Persuasion sont créés et on peut acheter les cartes dans le paquet Imperium qui crée notre ‘deck’ de jeu qui se rafraichît lorsqu’on arrive pour piger et qu’il n’y a plus de carte. Une fois les cartes révélées, on détermine la puissance de Combat à laquelle on ajoute les épées sur les cartes révélées. Quand tous les joueurs ont fait leur Révélation, on passe au Combat.
  3. Combat : celui qui a le plus de points de Combat remporte la 1re place sur la carte Conflit, recevant diverses récompenses selon la carte.
  4. Fabricants : ajout d’épices sur le plateau selon si les emplacements épice sont vides.
  5. Rappel : retour des Agents sur la carte Chef, réinitialisation des points de Combat, retour du Mentat en position initiale (si utilisé) et on recommence le tour de jeu si pas de condition de victoire.

Grosso modo, lors d’un tour de jeu, selon l’emplacement de nos Agents, Maître d’Arme ou Mentat, les différentes ressources, cartes, Intrigue, Influence, unités en Garnison ou en Combat nous permettent de devenir plus puissants et de gagner des points de victoire.

Le pourquoi du comment que j’aime ce jeu :

Il va sans dire que j’aime l’univers de Dune. J’ai aimé le film de 1984 et j’attends avec impatience celui de 2021. J’en suis même, en petit lecteur que je suis, de vouloir commencer la série de roman pour mon bon plaisir. Il y a aussi l’aspect création de Paul Dennen, même créateur que Clank! que j’affectionne particulièrement. J’ai même joué à la version Dune de 1979 qui s’avérait beaucoup plus un jeu de subterfuge et de politique. J’avais bien aimé.

Malgré mes 3 défaites, et une sérieuse remise en question de mes capacités de joueur J, je ne peux m’empêcher de voir la profondeur du jeu. Un aspect que je n’ai pas décrit plus haut, c’est qu’à 1 et 2 joueurs, il y a un deck supplémentaire qui sert de Maison additionnelle qui se bat contre nous à la main mise sur l’épice. Donc lors de la position d’Agent, cette Maison peut s’approprier un emplacement sur le plateau, nous limitant dans nos actions. Ce qui fait que notre ‘stratégie’ est en continuelle modification durant la partie. Le choix des autres joueurs est déterminant dans notre prise de décisions.

L’élément deck-building est plus complexe qu’il en a l’air : ne vous laissez pas leurrer par la simplicité de Clank!, même ‘dans l’espace’ avec ses factions parce qu’ici aussi, il y a les factions et en plus, il y a le choix d’utiliser les cartes pour les Agents ou pour la Révélation (qui ne s’utilise pas ensemble). Pour moi c’est une force dans ce jeu. Et en plus, le ‘deck’ de carte ne grossit pas énormément et il ne donne pas de points de victoire pour le décompte comme Clank!

Pour les amateurs de Terraforming Mars (fusiller moi, je n’aime pas ce jeu), on m’a fait remarquer le ‘feeling’ de choix déchirant selon les cartes que l’on a devant soi, au moment qu’on les a. Je comprends la référence et j’en suis d’accord, parce que comme je disais, la stratégie est vraiment sujette à ce que l’on a en main et la décision des joueurs sur les emplacements d’agent sur le plateau.

Pour le reste, j’aime les jeux de deck-building et de placement d’ouvriers, donc un beau mélange des 2 avec une bonne mécanique qui insiste à développer une stratégie non linéaire.

En ce temps de confinement, je suis heureux d’avoir une conjointe qui aime jouer à des jeux de société (même si elle n’est pas toujours contente des achats que je fais J), donc dans ce cas, elle adore Dune Imperium : ça aide à apprécier, même malgré les défaites. 

N’en reste pas moins qu’il y a des contres (sinon on pourrait dire que j’ai eu une enveloppe brune de Dire Wolf ) :

  • J’avoue que l’univers peut être un peu étouffant pour ceux qui n’aime pas la science-fiction, donc il y a une lourdeur au sérieux de l’univers de Dune dans ce jeu, contrairement à Clank! qui se veut une version humoristique d’un raid de donjon/vaisseau.
  • Il manque de diversité dans le choix des cartes qu’on peut se procurer avec les points de Persuasion et j’aime mieux la mécanique de factions dans Clank! dans l’espace que Dune, malgré la puissance de celle de Dune Imperium.
  • La Maison qui s’ajoute à une partie solo ou 2 joueurs reste une mécanique superflue selon moi. On la joue après l’action du premier joueur, mais dans la réflexion de notre stratégie avec les cartes qu’on a et où on peut se placer sur le plateau, on a tendance à oublier cette Maison…
  • Le rangement dans la boîte : certains jeux donnent l’impression d’un effort dans le rangement du matériel genre sacs, ‘insert’ dans la boîte, mais dans ce cas si, 4 gros trous dans la boîte pour diviser le beaucoup de matériels. Je comprends qu’il est relativement facile de se procurer des ‘inserts’ de nos jours, mais un minimum reste de mise.

Le pourquoi vous devriez aimer ce jeu :

Outre l’univers de Dune et les ressemblances de mécanique de jeu comme Clank! (qui en fin de compte se limite seulement à l’achat des cartes), c’est véritablement un bon placement d’ouvriers et avec la remise en question constante de notre stratégie, ça lui donne une bonne rejouabilité. Le matériel du jeu est très beau et relativement de bonne qualité. Les ‘meeples’ et pièces de jeu sont presque tout en bois.

Jusqu’à présent, les débuts de parties sont équilibrés, mais il faut être concentré pour ne pas perdre le court de la partie. Donc la mécanique reste juste pour chacun.

Pour finir :

Esthétisme : 7.5/10

Complexité : 7/10

Rejouabilité : 8/10

Note général : 8/10

Survol du jeu « Nouvelle France »

Vidéo de type  »Survol » dans lequel je propose un résumé des règles ainsi que mon avis sur le jeu en question.

Le jeu survolé dans ce vidéo est Nouvelle-France. Un produit qui a été développé ici au Québec par Jacques-Dominique Landry et l’éditeur Jackbro. Il est passé en campagne Kickstarter il y a de cela 2 ans environs. Un jeu dans lequel vous devrez incarné un ingénieur tentant de participer le plus possible à la construction de bâtiments avant l’arrivé de l’hiver pour impressionner le roi et ainsi entrer dans ses bonnes grâces. Pour ce faire, les joueurs places à tour de rôle des bloc (style Tetris) sur des zones en tentant de faire le plus de points possible, mais attention, l’arrivée de  »bordées de neige » vient rapidement changer les plans de tous!

Joueurs: 1 à 4

Genre: Stratégie Abstraite (à la Tetris)

Mode solo: Oui Temps: 40 à 60 minutes

Âge: 10+ (Mais bon avec les règles simplifiés pas mal plus jeune je dirais!)

Mise en situation venant du site web officiel: Depuis le début du 17e siècle, sur les rives du fleuve Saint-Laurent, des centaines de valeureux bâtisseurs colonisent un nouveau monde en terre d’Amérique : la Nouvelle-France. Les courts étés limitant le temps de construction, l’intendant de la colonie cherche à faire progresser les travaux sur différents ouvrages avant l’arrivée de l’hiver. Il propose alors aux ingénieurs de projet d’intensifier leurs efforts avant que la neige ne recouvre définitivement les chantiers. Le plus méritant se verra conférer, par le gouverneur de la colonie, le titre prestigieux d’Ingénieur du Roy et dirigera, dès lors, l’ensemble des constructions en Nouvelle-France.